Réussir sa conversion professionnelle avec le portage salarial

23 December 2020

Plus de 9 Français sur 10 envisagent une reconversion professionnelle. Mais dans les faits, « seuls » 54 % d’entre eux franchissent le pas, même si cela reste une proportion assez importante. D’une manière générale, les professionnels sont attirés par le travail indépendant dans le cadre d’un changement d’activité. La raison en est surtout que cela leur offre une plus grande liberté de décision, tant sur la tarification de chaque mission que sur l’organisation de travail. Mais devenir auto-entrepreneur n’est jamais chose facile. En effet, devoir s’occuper seul de toutes les formalités en lien avec sa nouvelle activité professionnelle demande un investissement personnel important. Le portage salarial permet de mieux se concentrer sur la gestion de sa nouvelle carrière. Explications.

 

Pourquoi se reconvertir professionnellement ?

Les raisons d’une reconversion professionnelle sont généralement personnelles. Toutefois, elles résultent souvent d’un besoin spécifique dans la vie de la personne concernée. Ce dernier peut être économique, familial ou social, entre autres. Les cas les plus courants font suite à une perte d’emploi. Un changement de vie ou une certaine pénibilité au travail peut aussi mener à la reconversion professionnelle. Mais encore une fois, la raison est souvent personnelle.

Toujours est-il que de moins en moins de salariés envisagent de rester éperdument dans une même entreprise. Les jeunes diplômés en sont davantage concernés, ceux-là même qui sont les plus attirés par l’itinérance professionnelle. Par conséquent, beaucoup de travailleurs ne fondent plus leur avenir professionnel sur leur premier emploi. Dans la reconversion, il s’agit de rechercher un meilleur accomplissement professionnel, de satisfaire un défi ou de se faire un nom dans un secteur professionnel.

Pourquoi une reconversion professionnelle à travers le portage salarial ?

La reconversion n’est pas uniquement un simple changement d’activité professionnelle. Il s’agit, surtout, d’une nouvelle orientation de sa carrière. C’est pour cette raison que la plupart de ceux qui choisissent de se reconvertir deviennent des freelances ou, plus généralement, des travailleurs indépendants.

Les statuts d’auto-entrepreneurs sont nombreux, mais ils ont la mauvaise réputation de faire perdre la majorité de la protection sociale au travailleur. En général, le travail indépendant proprement dit est aussi assujetti à un certain nombre de contraintes administratives, ce qui place un autre statut professionnel en position de force : le portage salarial. Il s’agit d’un savant mélange entre le travail indépendant et le salariat classique en faisant entrer en jeu un nouvel acteur, en l’occurrence la société de portage salarial. Son rôle se cantonne sur l’accompagnement du salarié porté durant tout son parcours professionnel, ce dernier restant libre de choisir ses missions et de négocier ses tarifs. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, le portage salarial peut être envisagé comme solution intermédiaire avant la création d’une entreprise individuelle. Néanmoins, rien n’empêche le salarié porté de ne pas continuer de l’être, même après avoir construit sa notoriété. En effet, la société de portage salarial a la charge de la réalisation des aspects administratifs et fiscaux liés à toutes ses missions. Étant donné qu’il s’agit d’activités assez chronophages, disposer d’une telle assistance est un luxe pour un travailleur indépendant. Dans tous les cas, cela va lui permettre de se concentrer uniquement sur son métier.

Une reconversion professionnelle n’est jamais simple à réaliser. Les risques sont nombreux, surtout que l’on va s’intégrer dans un nouvel environnement professionnel. En parlant de ces risques, ils peuvent être financiers, car les revenus ne sont pas stables en début de carrière. Dans ce cas, son statut de salarié permet au porté de bénéficier de certaines protections sociales comme les allocations chômage, entre autres. Il s’agit d’un mécanisme dont ne bénéficie pas l’auto-entrepreneuriat. Il est même possible de solliciter, éventuellement, une allocation de retour à l’emploi entre deux missions espacées d’une période d’inactivité. Mais l’un des avantages les plus évidents pour choisir le portage salarial pour la reconversion professionnelle concerne la simplicité de création de statut qu’il offre au professionnel. Il s’agit d’une aubaine pour ceux qui viennent de démarrer une nouvelle carrière, car il n’y a pas lieu de créer une structure d’entreprise personnelle. Avec le portage salarial, il suffit de rejoindre une société de portage qui va prendre en charge toutes les procédures administratives. Enfin, il est tout aussi important de notifier que le portage salarial permet d’acquérir de précieuses compétences professionnelles. Cela se passe par les formations proposées qu’elle propose. Ces dernières peuvent se porter sur les méthodes de négociations avec les clients, le calcul des frais de mission, etc. En utilisant le réseau de l’entreprise de portage, il sera également plus facile de trouver de nouvelles missions.

Comment réussir une reconversion professionnelle sous portage salarial ?

Dans tous les cas, rejoindre ou pas une entreprise de portage salarial doit être une décision mûrement réfléchie. Si l’objectif de la reconversion est celui de recouvrir une certaine liberté de mouvement, le choix du portage salarial doit être issu d’un plan d’action concret.

Avant de rejoindre le monde du portage, il faut ainsi évaluer ses propres compétences. Cela amène à poser plusieurs questions sur ses réelles capacités à évoluer dans la nouvelle activité professionnelle, objet central de la reconversion. D’une certaine manière, il s’agit d’un inventaire de ses compétences actuelles dans le but de déterminer celles qui doivent être acquises. Étant donné que le bénéfice d’une formation est un droit pour les professionnels de plus de 16 ans, l’accompagnement par une société de portage va simplifier la recherche du plan de formation approprié. Justement, trouver une entreprise de portage est la prochaine étape pour réussir une reconversion professionnelle. Malgré l’existence de nombreuses sociétés de ce type, le choix n’est pas aussi simple. Car cette dernière doit être en adéquation avec les intérêts et les valeurs du futur salarié porté, en premier lieu. Par ailleurs, il est tout aussi important de connaître les conditions de portage proposées par chacune de ces entreprises. En effet, leur accompagnement est assujetti d’une contrepartie pécuniaire (frais de gestion), en l’occurrence un certain pourcentage sur les chiffres d’affaires réalisés par le salarié porté. Avec DreamTeam Portage, il est possible de bénéficier de frais de gestion dégressifs en fonction de son ancienneté. Une fois la société de portage choisie, le freelance peut s’atteler à la recherche de missions dans une totale liberté, comme tout auto-entrepreneur.

 

106661810_23845246176200138_5182353525066322604_n-1