Portage salarial ou freelance ?

Travailleur indépendant ou freelance ? C’est la première question qui vient à l’esprit lorsque l’on parle d’un consultant qui travaille pour son compte. Le portage salarial est souvent moins évoqué. C’est pourtant le statut qui apporte le plus d’avantages aux indépendants. Voici quelques éléments de comparaison entre le statut de freelance et le portage salarial.

 

Quelle est la différence entre un salarié porté et un freelance ?

On désigne par le terme freelance, ou travailleur indépendant, un consultant qui a fait le choix de créer sa société pour facturer ses clients. Les principaux statuts choisis par les freelances sont :

  • l’EIRL,
  • L’EURL
  • Le régime micro-entrepreneur,
  • La SASU.

Mais il est également possible de choisir le statut de salarié porté qui se situe entre le salariat classique et le freelance. C’est un statut qui garde le meilleur des deux. Autrement dit, il permet au professionnel de réaliser sa prestation de service en toute indépendance, tout en bénéficiant du régime social d’un salarié. Point important, en portage salarial, le travailleur indépendant a droit aux allocations chômage dans les mêmes conditions que n’importe quel salarié du régime général en France.

Le fonctionnement du portage salarial est assez simple. Il s’apparente au freelance en ce qui concerne l’indépendance. C’est le seul point commun. Ainsi, la société de portage salarial s’occupe aussi de tous les détails administratifs, financiers et juridiques liés à la prestation du salarié porté. C’est elle qui va négocier les termes juridiques du contrat commercial qu’elle va signer avec le client, après l’avoir fait valider par le consultant. C’est elle qui va prendre une assurance Responsabilité Civil pour couvrir les prestations réalisées par le consultant. C’est la société de portage qui va éditer les factures puis faire toutes les actions de relance et de recouvrement auprès de son client. Si nécessaire, elle peut même mandater un avocat et attaquer le client au tribunal de commerce pour être payée. Pourtant, malgré le délai parfois très long nécessaire au paiement des factures, elle verseau consultant tout ou partie de son salaire tous les mois. Certaines sociétés de portage versent tous les mois l’intégralité du salaire dû au consultant, prenant à leur charge le risque d’impayé.

 

Être salarié porté ou freelance, quels sont les avantages ?

Il est évident qu’un des principaux avantages du statut de freelance est celui de pouvoir travailler d’une façon totalement autonome, contrairement au salariat classique. Malheureusement, il fait perdre le bénéfice des principaux dispositifs de protection sociale comme les allocations chômage, le bénéfice d’une mutuelle entreprise, les avantages de la couverture retraite des salariés, entre autres.

Le salarié porté n’a pas à dépenser temps et argent pour créer une entreprise individuelle et il bénéficie de la couverture sociale d’entreprise, la même que celle du salariat classique. Par conséquent, même en étant indépendant, il pourra bénéficier d’une prévoyance, d’une assurance maladie, d’une assurance chômage, de la mutuelle d’entreprise et de la couverture retraite du régime des salariés. Le consultant freelance n’a pas les mêmes protections sociales que le salariat porté, d’autant plus qu’il doit s’occuper lui-même de tous les aspects juridiques et administratifs relatifs à ses prestations. Bien souvent, le freelance à faire appel à d’autres spécialistes tels que des experts comptables, par exemple.

De plus, le freelance est gérant de son entreprise. Il est à ce titre responsable du respect de toutes les règles administratives et fiscales. Contrairement au salarié porté, le freelance a donc un risque de subir à intervalles réguliers des contrôles fiscaux, moments rarement agréables, de la part des URSSAF.

Le salarié porté est libre de choisir son client et de fixer lui-même ses honoraires.  Bien qu’il soit salarié, le consultant en portage salarial n’a pas de  lien de subordination avec l’entreprise de portage salarial ni avec son client. Il gère donc lui-même son emploi du temps. Le rôle de la société de portage est de lui verser ses émoluments sous forme de salaires mensuels et de s’occuper de la partie administrative.

 

Est-il plus facile de trouver des missions lorsque l’on est salarié porté ?

Certaines sociétés de portage se sont spécialisées sur un secteur et ont acquis une taille importante. Elles ont donc développé un large réseau de clients homogènes sur un secteur donné. Dans ce cas précis, ces sociétés peuvent proposer à leurs salariés portés de les aider à trouver leur prochaine mission en les mettant en contact avec leur réseau. Pour un consultant débutant, il s’agit d’une véritable aubaine pour trouver des missions plus rapidement. Mais dans tous les cas, le salarié porté reste libre de choisir son prochain client et sa prochaine mission.

 

En résumé, être consultant en portage salarial plutôt que freelance offre de nombreux avantages. Tout d’abord, le salarié porté travaille en totale indépendance comme le freelance. Mais en plus, il bénéficie d’une protection sociale complète (chômage, mutuelle, assurance maladie, retraite…), d’une prise en charge totale de la gestion administrative, juridique et financière de sa prestation par la société de portage. Et sa prestation est couverte par l’assurance Responsabilité Civile de l’Entreprise de Portage Salarial. Enfin, certaines sociétés de portage salarial mettent leur réseau de clients à disposition de leurs consultants pour les aider à retrouver rapidement une mission.